L’artisanat d’art : des objets qui ont du coeur

Me voici de retour en France après avoir animé un stage sur l’île idillyque de Djerba. 

Passionnée par les métiers de l’artisanat, j’ai consacré mon dernier jour au marché d’artisanat d’art d’Houmt Souk.  S’intéresser à l’artisanat d’art, c’est entrer dans la culture de l’objet unique, irremplaçable, c’est adopter un objet qui a du sens. 

Pourquoi l’artisanat me touche particulièrement 

Depuis ma petite enfance je m’intéresse aux artisans. Au travail des mains, aux finitions, aux objets qui ont du sens. Petite fille, j’ai eu la chance de découvrir les boutiques haute couture, de toucher du doigt l’univers du sur mesure, celui où on pense les objets, celui où le détail a toute son importance. 

Porter un vêtement, un bijou, qui a été travaillé avec les mains amène une énergie toute différente. Ressentir l’intention, le temps passé, la passion qui anime celui qui le crée. 

L’artisanat sur l’île de Djerba 

A Houmt Souk, j’aime me perdre au grès de ces échoppes d’artisans locaux, entre tissus, odeur de cuir, et d’épices. Ici on peut passer des heures à chiner les bijoux, les cuirs, les vêtements. 

S’y perdre, c’est aussi se laisser la liberté de rencontrer des créateurs tapis au fond des échoppes. S’y perdre, c’est se donner la liberté d’échanger avec des gens passionnés, animés par leur art. 

On y pratique l’art de la négociation comme un langage à part, une danse autour de ces objets, de ce précieux travail des mains et de l’intention. 

J’aime cette ambiance, cette éloge de la lenteur. De la même manière dont on prend le temps de construire un objet, on prend le temps de le vendre. On l’essaie, on le touche, on le rend, on parle prix, on le reprend avec le sourire, on se serre la main pour valider la négociation. 

Evidemment j’ai craqué 

J’ai ramené un trésor, un bracelet en laiton sculpté à la pointe d’un clou. Un objet délicat. Placé sur mon bras, ça a été une évidence, il était fait pour moi. On s’est adopté mutuellement, voici un objet qui restera longtemps avec moi. 

Avec lui, je ramène en moi une partie de l’île, les sensations, les odeurs, les souvenirs d’une semaine passée avec mes stagiaires. J’entends les rires, reçoit les énergies, écoute les interrogations et accueille tous ces moments avec bienveillance. On parle corps, identité, couleurs, émotions. 

Dans ce bijoux, sculpté à la main, les souvenirs peuvent s’installer, trouver une place et rester longtemps dans mon coeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s