Quel est le lien entre une gazelle, le shopping et l’estime de soi ?

Pour comprendre, commençons par nous promener sur la splendide île de Djerba. 

Soleil, sourires, bienveillance, intentions.  L’idéal pour renforcer l’estime de soi.  

Une cliente me disait souvent : « ici j’ai l’impression d’être une gazelle, je me sens légère ».

Effectivement, tous les matins, elle est accueillie avec le sourire, des bonjours bienveillants, des gazelles à tout bout de champs, enfin de désert… Elle se sent vraiment bien dans son corps. J’ai pu partager la même sensation.

De retour en France, après une matinée boutique entre copines, j’ai touché du doigt à quel point elle avait raison. 

Le shopping qui a bousculé ma confiance en moi

J’entre dans la première boutique, petit tour, 2 jolies pièces attirent mon attention, seulement sur les portants il n’y a que du 36, du 38 et du 40. A chaque fois il faut que je demande la taille au-dessus et encore au-dessus. La vendeuse me demande derrière le rideau de la cabine « comment ça va ? »… Et bien, ça ne va pas, je ne me sens pas bien : emmanchures trop étroites, pli d’aisance non fonctionnel, j’étouffe.  

Dans la deuxième boutique je dégote un magnifique pantalon flare taille haute pour la mi-saison, parfait pour gainer mes jolis bourrelets. Le bourrelet est joli, vous en doutiez ? Sauf que ce taille haute est pensé pour une taille très marquée, pas du tout adapté à ma morphologie. Mais, telle une viking, je tente la taille au-dessus. Et là, la vendeuse m’informe : « on ne l’a pas en boutique, pour les tailles au-dessus c’est seulement sur certaines pièces et sur le site internet ».

Heureusement, devant mon désarroi, elle m’a déniché un 44 du fin fond de ses stocks. Elle a bien fait, le pantalon tombe parfaitement, et, avec une culotte gainante, ce sera le top. Savez-vous que cette pièce est idéale pour les femme à la taille droite afin de se sentir à l’aise dans un pantalon taille haute?

Pour la fin de mon shopping, je recherche des combinaisons et des robes longues, pièces que j’adore porter en été ! Aïe… c’est l’année du smocks à la taille. Vous savez, il s’agit de ce plissé élastique, magnifique finition couture, qui malheureusement transforme une taille aux petits bourrelets généreux, en une doudoune à soufflet des années 80.

Le doute s’immisce en moi

Il y a comme une sensation désagréable à la fin de cette matinée, moins de légèreté. Les sourires ne rayonnent plus autour de moi. Je commence à être un peu moins énergique, un peu plus maussade. Dommage parce que j’aimais bien ça être une gazelle : je me sentais bien, en harmonie avec mon corps, ma confiance en moi en était boostée. 

Avec le recul, je me dis que je n’ai pas beaucoup changé depuis mon voyage, mon corps est toujours le même. Je m’aperçois de tout ce qui se passe dans et au delà des mots : l’ambiance, les intentions, le vocabulaire, le ton employé. Sans compter les regards, les sourires, qui soutiennent, ou non, la prise en compte de ce que nous sommes. Toutes ces informations, captées dans notre vie quotidienne, sont très importantes. Ce sont autant d’éléments de communication verbale et non verbale qui influencent la manière dont nous percevons notre corps.  Par exemple, quand un vêtement se place bien tout simplement, cela ne laisse pas de doute, la personne qui le porte se sent belle.

Mes conseils pour rester une gazelle

Devant le miroir, chaque jour, pensez à vous féliciter de ce que la nature vous a donné. Exit les commentaires où vous êtes trop ceci ou pas assez cela, ce sont des messages négatifs. Dites-vous plutôt : quelle chance j’ai d’avoir cette particularité.

Ensuite trouvez ce qui vous plaît le plus et dites-vous à quel point c’est joli. Mettez cette partie de votre morphologie, en valeur. Ce peut être un élément de votre visage également. Certaines clientes m’expriment que c’est difficile. Ce n’est pas grave. Un élément suffit. Ce peut être une cheville, des mains, une qualité de peau…

Enfin, prenez l’habitude de parler de votre corps avec des mots doux et bienveillants. Préférez des termes comme des hanches généreuses ou des fesses timides aux commentaires beaucoup moins gracieux.

Vous verrez, petit à petit, le regard que vous portez sur vous va changer.

Finalement, quand je suis une gazelle je suis la 7e merveille du monde, j’ai confiance en moi et ça se voit, et ce quelque soit mon corps.

2 réflexions sur “Quel est le lien entre une gazelle, le shopping et l’estime de soi ?

  1. Bravo Caro pour ton blog, tout en finesse et légèreté qui nous fait voyager , à travers les émotions et les continents.

    Hâte de découvrir la suite !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s