Regarde maman j’ai des rides, c’est génial je peux faire le tigre !

Hier matin voilà que mon petit dernier saute de joie en s’exclamant : «regarde maman quand je souris j’ai des rides, c’est génial je peux faire le tigre !» A moi de lui répondre : «regarde mon chéri moi aussi j’ai des rides, c’est génial, je peux faire la maman tigre ! »

Oh quelle belle énergie que cette spontanéité d’enfant. Il découvre que son corps change, en joue et apprend à l’aimer.

Alors je me suis posée la question : est-ce que moi adulte je peux sauter de joie en voyant mon corps changer ?   

Le corps, système en mouvement

Alors que je participais à un événement en faveur des femmes victimes de cancer du sein, j’ai surpris une conversation entre deux exposantes jeunes et belles, évoquant, non sans critique, les modifications de leur corps après leur grossesse

Spontanément j’ai engagé la conversation en ces termes : « vous savez, quand on réfléchit bien à la situation, notre corps est en perpétuel mouvement, et ce depuis notre plus jeune âge. »

On entendrait facilement une femme adulte s’exprimer ainsi : « regarde j’ai pris des hanches depuis ma grossesse je ne rentre plus dans mon jean » soutenu par un regard de déception. Qu’aurait pu dire un enfant ? Peut-être que ces hanches l’auraient transformé en super héros/héroïne, et l’aurait rempli de joie !

Les changements corporels sont plus ou moins importants en fonction des individus. Ce n’est pas toujours simple, il faut s’adapter, et nous ne percevons pas toujours ces changements. D’ailleurs, ce sont souvent nos vêtements qui nous le disent ou l’apparition d’une ride découverte un matin !

Ce corps qui raconte notre histoire

Jeune, pendant mes heures perdues à la plage, je m’amusais à deviner la pratique sportive des gens en fonction de leur harmonie corporelle. Les nageurs au haut du corps ultra développé par rapport à leurs hanches, les praticiens en yoga aux muscles denses, les trailers aux corps « fités » et aux muscles saillants. 

On peut ainsi débusquer le chanteur d’une chorale grâce à son ovale du visage tonique et ses pommettes saillantes surtout lorsqu’il avance en âge. 

On peut également s’amuser à distinguer les émotions en observant les rides : les fous rires des nasogéniens et des pattes d’oie, les interrogations des rides du front, les soucis de la ride du lion et les déceptions des plis d’amertumes… et toutes les émotions non exprimées d’un visage très lisse.  

Notre corps exprime à merveille notre chemin de vie, nos émotions, nos divertissements aussi. 

C’est toujours avec bonheur que je rencontre des personnes qui ont toute cette histoire à raconter, cette expérience à partager. Elles réveillent en moi une multitude d’émotions.  

Nos figures d’identification

Mais alors quelle place pour ce changement permanent dans notre société aujourd’hui ? Je suis d’une génération qui a eu peu de diversité dans ses figures d’identification. Magazines, cinéma et télévision ont choisi de sélectionner quelques critères à nos dépens, immuables. Il a fallu lutter contre le poids, contre la maigreur, lutter contre les signes de l’âge… c’est un fructueux fond de commerce. 

On peut néanmoins trouver des artistes qui expriment des corps dans la différence et la joie aussi. A l’instar de Déesse, cette artiste pop art qui sculpte des femmes hautes en couleurs aux formes généreuses et disproportionnées. 

Je me dis que chacun d’entre nous est une figure d’identification pour autrui, une sorte de mentor du quotidien qui peut porter l’expérience de bien vivre le changement, accepter sa différence et ses spécificités.  

Partez à la découverte de votre histoire de vie

Alors je vous invite à vous amuser avec vous-même ! En effet, en écrivant cet article je suis partie à la recherche de mon histoire à travers mon corps : mes ridules autour des yeux évoquent ma joie de vivre, mes rides du front toutes ces interrogations sur le monde qui me traversent depuis l’enfance, mon plissé soleil autour des lèvres, c’est mon air dubitatif ! J’ai aussi regardé les hanches de ma gourmandise, le bassin de mes enfants, les jambes de mes randonnées.

Pour être tout à fait honnête il y a une ou deux rides que je n’ai pas identifiées malgré toutes mes contorsions faciales !

Néanmoins je suis fière de mon chemin de vie avec son déluge d’émotions et son lot d’expériences. C’est aussi grâce à lui que je vous écris aujourd’hui. 

Et vous, combien de fois avez-vous fait le tigre dans votre vie ? 

Une réflexion sur “Regarde maman j’ai des rides, c’est génial je peux faire le tigre !

  1. Merci Caroline pour cet article très inspirant !
    De mon côté, grâce à mon ex-compagnon, j’ai pris conscience que je parlais beaucoup avec les mains sans m’en rendre compte :o) Il paraît que cela reflète la passion et l’engagement de l’orateur, çà résonne en moi en tout cas.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s